Saison 5

#rétrospective – S01E12

Ça y est, on boucle la boucle en terminant la rétrospective de cette année avec un post estival de la première saison. Qui dit première saison, dit première année de conduite et tous les souvenirs qui vont avec…

Dont ma première canicule sur les rails. Un sacré souvenir !
Pour la vivre à 100%, j’étais bien sûr chaque jour en PCC, c’est-à-dire en vieux tram. C’est-à-dire dans un véhicule qui chauffe de base. Et sans clim’. Alors, il y fait 10 degrés de plus qu’à l’extérieur. La cause principale est, non pas le chauffage que l’on me demandait chaque jour de couper (« Excuses-moi, t’as froid ou quoi? »), mais la ventilation moteur qui rentrait dans les wagons. Dur dur. Quand on transit en 81, en 51 ou en 97 pour 10-15 minutes, c’est déjà insupportable, alors imaginez-vous ce qu’on vit tout un service durant.

Été 2017, j’ai donc appris à maîtriser la situation et partagé quelques techniques et conseils utiles si vous vous retrouvez un jour à vivre la même expérience. J’ai perdu 4 kg en transpirant et beaucoup d’amour-propre. Mais le principal, c’est bien sûr d’y avoir survécu mais aussi qu’aujourd’hui, j’en ris 😀

Cette fois-ci, c’est bien la fin… Mais comme je l’avais annoncé, le livre Trame arrivera sous peu ! Il reprend les meilleures anecdotes de ces années stibiennes pour votre plus grand plaisir, et le mien.

Merci de m’avoir lue, de m’avoir suivie dans cette aventure incroyable avec ses hauts et ses bas, et de continuer à être fidèles 💙

Un nouveau chapitre de vie commence pour moi et j’espère vous garder à mes côtés !
(Pour me suivre, c’est par ici…. SWOEN.BE 🌿 )

#onestensemble,
Malvina

⬇️ ⬇️ ⬇️ (re)découvrez l’article original et bouillant de juin 2017 : ⬇️ ⬇️ ⬇️

Saison 5

#rétrospective – S03E07

Chaque ville a ses habitudes. Sa culture, ses attitudes, ses codes. À Bruxelles, les automobilistes klaxonnent avant même que le feu devienne vert, la conduite est sportive mais, quelque soit leur vitesse, les voitures s’arrêteront toujours pour laisser passer les piétons. Les gens se bousculent dans la rue, ne semblent pas se voir, mais tutoient un.e inconnu.e au qui se commande une bière au bar. Dans les transports en commun, personne ne se parle ou se regarde, mais tout un débat politique avec humour naîtra à l’arrêt si le bus n’arrive pas et on indiquera au jeune gars où il doit descendre.

Bien sûr, il y a la langue, les codes propres au pays, à la ville et même par commune ou quartier. Et quand je roule, on me demande si je vais « Chaussée de Gand? » « Heyzel? » « Place Liedts? » « Saint-Guidon? » « Montgomery? » « ULB? » ou « à l’Hôpital des Enfants.

Et parfois, on me demande aussi si je vais à « Chicago? ».

Chicago, comme indiqué sur le dessin, c’est un quartier de Bruxelles, situé entre la place de l’Yser et Sainte-Catherine. J’avoue que ça me fait voyager à chaque fois !

🩴 🌴 Et vous, vous allez où pour les vacances? 🌴 🌊

⬇️ ⬇️ ⬇️ (re)découvrez l’article original de décembre 2018 : ⬇️ ⬇️ ⬇️